La vache automatique, ou le distributeur de lait en pis to pis

0310_DistributeurLaitAller chercher le lait à la ferme avec son pot tenu à bout de bras ne se voit plus guère. Les fermes distribuant en direct disparaissent, le lait même dit de qualité se retrouve uniquement sous forme de brique. Ainsi, la vache pleure aujourd’hui plus qu’elle ne rit, de peur de se retrouver stigmatisée sous l’unique forme d’un rectangle dans l’imaginaire des enfants, elle si joviale et généreuse ! Mais aujourd’hui la vache se rebelle et passe à l’ère du meuh 2.0 en envahissant les rues !

Bon, il ne s’agit pas encore d’un envahissement, juste d’un automate que nous avons croisé en banlieue de Genève, et qu’il était obligatoire de tester ! Cette machine aux allures de distributeur Selecta a en effet pour fonction unique de fournir du lait frais aux quidams.
Le fonctionnement est relativement simple. On peut acheter sur place une bouteille en plastique (0,20€) ou en verre (2€) pouvant être réutilisée. Ensuite, à la façon d’une pompe à essence nocturne, on met sa monnaie, on place la bouteille à l’endroit prévu, et il ne reste  qu’à appuyer sur « Start ». C’est alors un moment de pur bonheur, puisque le lait coule dans la bouteille avec en arrière fond audio de poétiques meuglements de vache ! Sur ce rythme joyeux, le compteur égraine les centilitres qui montent dans la bouteille au fur et à mesure que le crédit payé descend jusqu’à obtenir la quantité souhaité.

Ce système se trouve dans la commune de St Genis Pouilly, à proximité de Genève. Sans doute en existe t’il d’autres, mais c’était une grande première pour nous. On pourra regretter le fait que l’appareil ne rende pas la monnaie (ce qui rappellera des souvenirs aux utilisateurs de Selecta). Le lait quand à lui provient de la ferme du GAEC le Verger à Chenex, à une trentaine de kilomètre Une distance à comparer à la moyenne indicative de 350km pour le « Lait d’ici » de supermarché.  Une touche économique de bon alois, et qui plus est ce lait est bien bon, un peu plus épais que ceux à quoi nous sommes habitué.
Le pot au lait a peut-être définitivement vécu, mais ce système pourrait être son successeur. Il ne lui manque que le sourire de la fermière (et une petite odeur de bouse, mais ça c’est un avis personnel) !

Liens :
Commune de St Genis Pouilly
Localisation de la ferme GAEC Le Verger

Categories: Actu, Article, Boisson

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*