Belle des Champs, le retour !

0810_BelleDesChampsSi vous aviez un poste de TV pour ami dans les années 80, vous avez forcément quelques publicités pour des fromages cultes en tête : le Samos 99, le Chamois d’Or ou encore Belle des Champs par exemple. Ah, Belle des Champs…! La brave fille se baladait dans un petit dessin (mal) animé dans les près, et personne ne lui arrivait à la cheville (même pas la demoiselle de la Mayonnaise de Dijon Amora et ses boucles d’oreilles en œuf). Non, car Belles des Champs avait un secret pour assurer son succès. Outre des masques de beauté au fromton (bien que cela n’ait jamais été vérifié), elle avait pour elle un air mythique composé par Richard Gotainer.

Gotainer est un OVNI musical, et outre des chansons mémorables on lui doit une grosse partie des publicités « chantées » les plus connues : Saupiquet, Banga, Vittel, Danette ou plus récemment Lustucru. La liste est loin d’être exhaustive et dépasse de loin le domaine culinaire. Mais revenons à notre Belles des Champs. Dès 1979, la blonde parcours la campagne avec un fromage sous le bras pour le distribuer à tout va, le tout sur l’air devenu célèbre. Petit rappel avec la vidéo ci-dessous.


1980 – belle des champs

Mais voila, à aguicher tout le monde avec sa fameuse pâte molle, la Belles des Champs ne pouvait qu’attirer le regard des hommes du quartier, à l’instar d’une Margot chez Brassens. Ce qui s’est passé depuis, personne ne le sait vraiment. Mais Gotainer a tout même décidé de passer à l’offensive, et profite d’une chanson pour s’adresse à la demoiselle. « Belle des Champs, le retour » est ainsi une des rares adaptations en chanson d’une publicité. Mais surtout cela se fait avec 30 ans d’écart, et avec un humour digne de Gotainer.

Un titre dont on ne va pas faire tout un fromage, mais à déguster tout de même avec les oreilles !


 

Informations pratiques :
Site officiel de Richard Gotainer

Categories: Autre, Oldies but...

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*