Verre de champagne dans une main, rapporteur dans l’autre

Qui dit Fêtes dit Champomy (pour les plus jeunes) et Champagne (pour tous les autres). En cette fin d’année, il est clair que les bouchons vont sauter à minuit, laissant des millions de bulles danser joyeusement dans les verres. Oui mais voila, savez-vous prendre soin de ces bulles pour leur permettre de donner toute sa valeur au Champagne? Si ce n’est pas le cas, ne vous en faites pas car une équipe a travaillé sur le sujet pour vous et peut désormais dire quelle est la meilleure façon de servir une flute.

L’objectif est de garder le plus de bulles possible, celles-ci ayant un rôle déterminant dans la transmission des saveurs. L’étude a porté sur le service dans des verres à Champagne tenus bien droits, et d’autres légèrement inclinés. Au final, il apparait que la perte de CO2 est moindre lorsque la flute est penchée. Cette méthode permet donc de savourer son verre de façon optimum. Et pour que tout soit parfait, le Champagne doit être servi frappé, à une température de 4°. Ce terme “frappé” semble d’ailleurs sujet à polémique, et le site des Maisons de Champagne consacre un article intéressant sur l’art de mettre sa bouteille à bonne température.

L’étude a été menée par Gérard Liger-Belair et publiée dans le Journal of American Agricultural and Food Chemistry. On ne peut nier l’intérêt de cet homme pour le breuvage des grandes soirées, et on lui doit déjà de nombreux ouvrages sur le sujet, dont La science du Champagne. Cependant il est probable que d’autres œnologues de renom auront un avis différent. La chimie est une science, mais est-elle toujours exacte lorsqu’elle aborde ce qui touche au plaisir? A débattre.

Bon, et bien pour fêter ces découvertes, Champagne !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Photo : © Drakko – Fotolia.com

Informations pratiques :
-Livres de Gérard Ligier-Belair sur Fnac.com
-Site des maisons de Champagne
-Source : AFP

Categories: Actu, alcool, Article, Boisson

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*