Brissaud 1824 : la nouvelle limonade à l’ancienne

Cela fait toujours plaisir de voir des initiatives locales avec une certaine « dimension humaine ». Loin des grands groupes et (à ce jour) des rayons de grandes surfaces, Damien Lamy-Brissaud et Julien Sorrenti ont en effet décidé de relancer la fabrication d’une limonade artisanale née en 1824 et qui avait cessé toute vente au début des années 80. La plus ancienne limonade de France est ainsi de retour !

La limonade a une image différente des autres boissons gazeuses. J’ai presque envie de la comparer à un apéritif . Ce n’est pas forcément une boisson à laquelle on pense en se posant à une terrasse de café, mais c’est un peu une classe à part, un moment de détente particulier. Pour moi justement, elle est également liée à des souvenirs d’une limonade locale sous la chaleur du Sud de la France. Et cette Brissaud 1824, qui va chercher les gènes de sa recette d’aujourd’hui dans son passé (et dans le Sud-Est), me parle forcément !

La volonté n’est cependant pas tout et il faut encore assurer une certaine qualité au produit. La première chose appréciable dans cette Brissaud 1824 est son conditionnement. Elle est en effet disponible en bouteille de verre avec un bon vieux bouchon à bascule, à une époque où le plastique est désormais omniprésent. Le verre a une certaine prestance que le PET n’aura jamais. On ressent mieux la température du produit, l’ensemble tient bien en main : chic et pratique. Dommage que les bouteilles consignées aient quitté notre paysage!
Et bien sûr l’essentiel vient aussi du goût d’une limonade. Ici, celle-ci offre ainsi des bulles très fines, et une saveur citron sachant se faire discrète. La Brissaud 1824 devient ainsi une boisson délicate, rafraîchissante, et que l’on s’imagine bien siroter tranquillement sous un arbre en plein été. Bon, je fais un peu dans le décor à l’ancienne là. Mais c’est ce que peut inspirer ce produit qui arrive à avoir sa personnalité. Personnellement, je l’apprécie ainsi comme une pause en milieu de journée, mais sûrement pas comme un soda en cours de repas (en plus, l’eau ou un petit verre de vin (avec modération) s’accommode bien mieux de tout déjeuner!).

A ce jour ne vous attendez pas à découvrir la Brissaud 1824 dans votre Prisunic… heu Monoprix (syndrome années 80, désolé). La limonade se trouve dans quelques magasins du Sud de la France. Par contre, il est possible d’effectuer une commande en ligne, avec une offre « frais de port inclus » à partir de 10€. Une façon simple et peu onéreuse de découvrir ce produit et de se faire plaisir (et de venir donner votre avis ici même ensuite ;-) ). Un système d’abonnement semble même devoir arriver prochainement.

Bon, ça m’a donné soif tout ça. Une bouteille, et il sera grand temps de faire une sieste sous l’olivier !

Categories: Actu, Article
Tags: Boisson, limonade

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*