Livre : « les meilleures soupes des paresseuses »

C’est l’automne, l’hiver pointera bientôt son nez et ses flocons, et on ne peut le nier cela influence ce qui se trouve dans nos assiettes. Quand le froid approche, une bonne soupe a vite fait de réchauffer nos bols. Alors certes il en existe des toutes prêtes, mais pourquoi ne pas en faire une maison? C’est long et ennuyeux ? Halte là ! L’image de la journée de travail pour préparer le potage de la semaine est démodée, et les Editions Marabout le démontre avec « Les meilleures soupes des paresseuses ».

La collection des paresseuses est assez connue. Traitant de nombreux domaines, c’est l’art (au féminin) d’être active, bien dans sa peau, tout en sachant prendre le temps de vivre. Donc hors de question de se lancer dans une soupe prise de tête. Ce qui est amusant et intéressant dans ce livre, c’est qu’il commence par une assez longue partie rédactionnelle. Le premier chapitre « comment ne pas se noyer dans un bol de soupe » se propose en effet se se convertir à l’art du légume liquide. La soupe c’est variée, diététique, ça se customise, ça se consomme avec du poisson, des graines, de la viande… bref, cela vous stimule l’imagination et donne envie de se mettre à créer ses propres soupes.
Bien sûr, le livre est là pour vous aider avec de nombreuses recettes. « Nombreuses » car je crois qu’elles ne sont pas comptabilisées exactement, et je ne les ai pas comptées. C’est mon coté « paresseuse », hé oh ! Donc, tout plein de recettes vous attendent, écrites par Marie Donzel, et le tout est chapitré en thématiques originales : « comment faire une soupe sans en faire des louches »,  « comment faire manger (taire et grandir) les petits croûtons, ‘comment faire un consommé (sans modération) réservé aux plus de 18 ans », « comment faire un potage qui déménage »… il y en a pour tous les goûts, et chaque partie est agrémentée de textes, d’infos, d’anecdotes futiles ou utiles, mais respectant l’esprit détendu de la collection.

L’absence de photos et l’importance des textes donnent un aspect décalé à l’ouvrage, bien plus livre que simple compilation de recettes. Il se consomme lentement, au gré de ses envies, avec une priorité donné à votre imagination créative. Alors, ce soir pizza ou soupe? La question ne se pose plus !

Informations pratiques :
-Édité chez Marabout. Prix indicatif : 5,90€
-Les meilleures soupes des paresseuses sur Fnac.com (ou en kit avec sa Soup’box)
Le blog des paresseuses

Categories: Livre

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*