Qui es-tu, Floc de Gascogne ?

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

L’apéritif est un moment à partager entre amis, et qui est synonyme de détente autour d’un petit verre. Mais voilà, souvent c’est aussi un instant répétitif avec un choix de boissons tournant en rond. Il y a régulièrement des tentatives d’en créer de nouveaux, finissant par un échec. Car un apéritif n’est pas simplement une boisson certes alcoolisée, mais c’est aussi un peu d’histoire, une personnalité, un état d’esprit qui se transmet au delà du goût. Ainsi, même si il n’est pas le plus répandu, le Floc de Gascogne peut s’enorgueillir de cette légitimité.

Le Floc est un apéritif du Sud-Ouest par excellence. Comme souvent, il s’agit d’une ancienne recette, qui puise ici ses origines au XVIème siècle. On le fait alors surtout dans les fonds de cave pour une consommation personnelle, et il va en être comme cela pendant plus de deux siècles. Ce n’est en effet qu’au milieu des années 1900 que le Floc prend réellement son nom (qui signifie »bouquet de fleurs en gascon). Le syndicat des producteurs de Floc de Gascogne né ainsi en 1976. La recette est stabilisée, la qualité contrôlée, et la vente légalisée : le produit peut arriver sur toutes les tables.

Au niveau de sa recette, le Floc est un mélange de jus de raisin frais (au 2/3) et de jeune Armagnac (pour 1/3). La récolte s’effectue à l’automne, et la commercialisation a lieu 5 à 6 mois après, à partir du 15 mars. Le Floc existe en blanc et rouge (appelé aussi « rosé ».), et est issu de plusieurs cépages comme le veut le cahier des charges. Un avantage pour le consommateur est l’organisation mise en place autour du Floc, faite pour en protéger la qualité. Le produit bénéficie ainsi d’une Appellation d’Origine Contrôlée et d’une Appellation d’Origine Protégée. Vous êtes donc assuré de la provenance (essentiellement Gers, mais aussi Lot-et-Garonne et Landes), et d’un goût respectant le cahier des charges rigoureux. Tout cela doit aussi au travail effectué par les coopératives des producteurs qu’il ne faut pas oublier. Rappelons par exemple comme nous l’avons évoqué récemment, le Prix d’Excellence en catégorie Vin et Liqueur obtenu par Roland de Sinety, Maître de Chais des Terres de Gascogne, à Condom (32), pour son Floc de Gascogne blanc AOC et son Floc de Gascogne rosé AOC.

Idéal en apéritif, le Floc de Gascogne sait également se substituer au vin, et s’associe à des fromages à pâte persillée ou à une salades d’agrumes pour le blanc, et au melon ou au chocolat pour le rouge. Ne faisons pas l’impasse sur l’accord avec le foie gras, autre spécialité du Sud-Ouest. cette liste n’est pas sûr pas exhaustive, le Floc ayant de quoi surprendre lors de bien des repas. Il peut d’ailleurs aussi entrer dans la composition de plats (voir les pages recettes des ravioles et profiteroles). Et dans tous les cas, il se boit très frais ! Si vous encore avez besoin d’inspiration, il restera à aller faire un tour dans le Gers. On y croise entre autres des oies, des vignobles, l’histoire de D’Artagnan et le Circuit de Nogaro.

Vous avez fait un peu plus connaissance avec le Floc. Si vous désirez le déguster, restez à l’écoute de nos pages. Il y aura bientôt un petit jeu pour gagner quelques bouteilles :-) On vous tient au courant en avant première sur notre espace Facebook !

Informations pratiques :
-Prix indicatif : 10€ la bouteille de 75cl
-Site officiel : http://www.floc-de-gascogne.fr (+Facebook et Twitter)
Floc de Gascogne sur Wikipedia
-Le pays du Floc : http://www.tourisme-gers.com (+Facebook et Twitter)
-Gers et vins : http://www.vins.tourisme-gers.com

Categories: Article, Boisson

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*