Une galette maison, mais pas trop

En cette période d’épiphanie, une envie de galette est vite arrivée. Mais voile, tiraillé entre celle déjà sous emballage à 3€ semblant peu appétissante, et la belle du boulanger que l’on va réserver à des moments plus familiaux, on finit parfois par renoncer, surtout en fin de journée. Non, résistons, il faut dire oui à la galette ! Alors pourquoi ne pas en faire une avec des aides culinaires ?

C’est donc une improvisation totale entre deux rayons qui mène à se retrouver avec une lot de deux pâtes feuilletées « spéciale épiphanie » Monoprix, et une préparation à base de chocolat de chez Vahiné. A noter que le préparation existe aussi pour la frangipane traditionnelle ou pour une galette pralinée. Tel un cadeau de Noël, on déballe le tout en arrivant. Bonne surprise, dans les deux cas on trouve une couronne et une fève. Il y aura donc deux heureux ! Du côté de Vahiné, il est même possible de commander la collection complète, sous conditions.

Vient alors le doute : que faut-il d’autre pour la préparation, ai-je ce qu’il faut dans le frigo ? Le minimum vital est nécessaire à savoir une bonne plaquette de beurre, un œuf et de l’eau. Pour tout avouer, il manquait même 25g de beurre lors de cet essai. 
Bon disons le, en commençant vers 21h le but était de finir vite (et bien), et heureusement il n’y a rien de bien compliqué. Première étape, mettre la pâte feuilletée dans un moule. Jusque là, on sait tous faire (sauf si on a pas de moule mais bon, c’est de la mauvaise volonté là!). Vahiné fournit une poudre chocolatée à mélanger avec du beurre fondu. Comme dit, il manquait 25g dans le frigo, mais cela n’a pas posé de problème. Au besoin on peut allonger avec un filet d’eau. Cette pâte prête, il suffit de la disposer et l’étape la plus importante est ici : ne pas oublier de mettre la fève ! Et oui, on passe très vite près de la correctionnelle à ce niveau. S’ensuivent diverses questions comme « où les placer, à quelle profondeur, sont-elles trop proches… ». Ne vous en faites pas, quelle que soit votre décision, votre couteau tombera dessus en coupant par la suite ! Reste la touche finale avec une deuxième couche de pâte, un peu de jaune d’œuf pour souder le tout, colorer le dessus, et hop, 30mn à 180°

A la sortie du four, on a finalement ce que l’on attend : une jolie galette chaude, avec une pâte un peu irrégulière, bien plus jolie que les industrielles, mais qui n’atteint pas la qualité de celle d’une bonne boulangerie. La garniture pourrait être plus abondante, plus riche en goût. Dans l’état actuel, c’est surtout sympa pour amener aux collègues de bureau en disant « c’est moi qui l’ai fait ! » (mensonge!) ou se faire plaisir rapidement. Une autre utilité, c’est de s’entraîner avant d’en faire une 100% maison. Rien de mieux pour vérifier la cuisson, et ne pas râter la suivante.

Note : déjà essayé mais non testé sur ces pages, le pâton Francine donne généralement de très bons résultats.

Informations pratiques :
-Pâte feuilletée (lot de 2 + couronne et fève) : 1€70 (prix constaté)
-Préparation Vahiné : 3€19 (prix constaté en Monoprix)
Site Vahiné

Categories: Nouveaux produits GMS

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*