Pause goûter : le 4h à la bonne heure

0313_Enquete4h_250pxRetour de l’école, cartable sur le dos, après une journée bien chargée il est temps de recharger les batteries. Avec du lait ou du jus d’orange, du chocolat, des fruits ou des biscuits, c’est l’heure où les enfants reprennent des forces pour affronter les devoirs et les bêtises restant à faire pour la fin d’après-midi qui s’annonce. Et rien de mieux pour cela qu’un bon 4h, sorte de dessert en journée, d’ilot de plaisir avant la soupe du soir. C’est un plaisir de l’enfance. Mais quelques années après, que nous reste-t-il de cette habitude?

Une étude du CREDOC / Collective des Biscuits & Gâteaux de France s’est intéressée aux habitudes des adultes à 4h. Et il semblerait bien que l’on continue à tremper son biscuit en journée dans nos foyers. 66% des français s’offrent en effet une pause goûter une fois par semaine. L’enquête nous apprend que 39,3% des adultes goûtent au moins 4 fois par semaine et 13,5% d’entre eux tous les jours (soit 3 fois plus qu’en 2007). Chez l’adulte, cet instant représente 39% des moments de consommation des biscuits et gâteaux. On note que les habitudes de consommation des biscuits évoluent avec le temps. Il s’apprécient de plus en plus lors de ce « rituel » de 4h et non plus à n’importe quel moment. 11% des adultes consommaient des biscuits et gâteaux dans le cadre d’un encas en 2007, ils ne sont plus que 6% en 2010.

Pour information, les plus jeunes sont encore et toujours adeptes de ce moment puisque 85% des enfants goûtent régulièrement, avec au moins 4 goûters par semaine. Le moment idéal de cette pause plaisir se situe entre 16h30 et 17h pour 40% des jeunes goûteurs.

Pour information :

*Enquête nationale sur les Comportements et Consommations Alimentaires des Français, CREDOC 2010 ; tris spécifiques réalisés en 2012 sur la consommation des biscuits et gâteaux pour l’Alliance 7. (Etude qualitative et quantitative menée sur environ 1000 foyers, renouvelée tous les trois ans pour suivre de près les évolutions de consommation de biscuits et de gâteaux).
*Contrairement au goûter qui est une collation prise entre le déjeuner et le diner, un encas répond à une faim passagère à toute heure du jour ou de la nuit. Le grignotage intempestif correspond, lui, à une prise alimentaire automatique, répétée et souvent non contrôlée, plus ou moins motivée par la faim.
Categories: Article
Tags: pause gouter

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*