Cauchemar en cuisine (20/05) : on débrief Etchebest ?

0513_CauchemarEnCuisineAvant tout, je dois reconnaître ne pas m’être spécialement intéressé à l’émission de M6 par le passé. Mais je la découvre, j’apprécie, et sans grande prétention j’en fais mon debrief personnel, en vrac. Hier, la chaîne proposait un tour par un restaurant de Rethel, et une rediffusion d’un établissement visité à Corté.

Rappelons que l’émission est une adaptation d’un programme anglais avec Gordon Ramsay. On espère juste qu’ils ne feront jamais un duo avec la version française, car le chef grande gueule anglais vs le chef rugbyman, ça risquerait de voler dans la cuisine. Mais je suis prêt à mettre un billet sur Philippe Etchebest au premier bookmaker venu. Entre les musiques de Dexter utilisées au montage, et le visuel limite psychopathe de M6 lors de la bande annonce, je crois en notre Philippe national.

En plus, il est comme la cuisson d’un steak : parfois dur à s’en casser les dents dessus, parfois tellement tendre que l’on n’ose l’attaquer. Sur les trois derniers épisodes, Philippe Etchebest tient même du Grand Frère de TF1. Entre l’établissement de Juan-les-Pins, celui de Corté, et celui de Rethel, il y avait plutôt des problèmes de famille que de cuisine. A défaut de refaire toute la carte, le Chef renoue donc les liens, et comme il reste du budget refait la déco par la même occasion. Cela rappelle les grandes heures du Porte-Bonheur avec Patrick Sabatier.

Niveau réalisation, les adeptes de Gordon Ramsay ne seront pas trop dépaysés. Les cadres et le montage sont assez proches. Mes passages préférés : les sorties de restaurant en s’adressant à la caméra, et le « au revoir » final. Il ne faut pas perdre de vue qu’il y a beaucoup de mise en scène tout de même. Et les caméras sont loin d’être discrètes. Alors qu’une GoPro suffit pour les plans en voiture, on pouvait voir nettement sur des plans en cuisine la présence d’au moins deux caméras épaules. Avec une caméra de taille moyenne en plein coup de feu, c’est déjà difficile de se faufiler (de veau), mais alors là… Ca doit être cauchemar en cuisine et cauchemar au tournage parfois. Mais au final, on retrouve une émission bien rythmée, avec une touche d’humour plus présente que sur la version originale, et des choix musicaux que j’apprécie. Entre Dexter et SOS Fantôme, les monteurs ont du goût ;-) Par contre, le passage « recette » tombe comme un cheveux dans la soupe. A-t-il sa place au cœur de l’émission, je ne le crois pas. Et enfin, si le CSA pouvait lâcher la grappe aux chaînes, on ferait un pas en avant. Les floutages inutiles, ça en devient du f(l)outage de gueule

La semaine prochaine, l’émission prend la route de Blagnac. Le site de l’établissement en parle déjà, on peut donc se dire que tout s’est bien déroulé. Et oui, je suis curieux de voir cela ! Et vous?

Informations pratiques :
Deniers épisodes disponibles sur M6 Replay

0513_CauchemarEnCuisine

Categories: Actu, Article

Commentaires

  1. Minnie I. Moses
    Minnie I. Moses 25 mai, 2013, 01:35

    Répétons le jusqu’à notre dernier souffle, nul besoin d’oeuf ni de fromage dans le gratin Dauphinois.

    Répondre

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*