Pénurie de noisettes : les écureuils à la rescousse?

0814_nutsDepuis quelques jours, la nouvelle fait le tour des journaux : le mauvais climat de ces derniers mois en Turquie cause une pénurie de noisettes, et les consommateurs de Nutella pourraient voir le prix du pot augmenter. Alors la nature se rebelle certes, mais n’était-ce pas prémédité?

En effet, depuis des années les écureuils sont connus pour amasser des noisettes à ne plus savoir qu’en faire. Ils stockent autant que les shadoks pompent. Des explorations de gisement de schiste seraient même tombées sur de vraies « nappes de noisettes », des tonnes enfouies sous terre en attente de on ne sait quoi. Et si ce on ne sait quoi était arrivé, et largement prévu?

Certains se souviennent en effet de la campagne de publicité « l’écureuil, l’ami financier » de la Caisse d’Epargne, avec ses taux qui rapportent à long terme. Et bien il est temps pour les écureuils de récupérer leurs noisettes, leurs billes, bref, de passer à la caisse. En effet, le cours de la noisette montant, ils vont pouvoir revendre à prix d’or ce qu’ils ont accumulé depuis de longues années. Tout le monde s’y retrouve : ils font des bénéfices, Ferrero garde une produit stable, les prix restent modérés.

Reste à savoir ce que les écureuils vont faire de tout cet argent. Interrogé à ce sujet, M. Castagrène (président du Comité des Écureuils Epargnants) aurait déclaré: « on va investir dans la poire. Déjà, c’est moins sec que les noisettes à manger, et en plus nous parions d’ici à 30 ans sur une explosion du marché de la compote de poire, avec une mauvaise récolte prévue en 2062, nous permettant de gagner 1,25%, ce qui n’est pas négligeable ».

A ce rythme, on estime que les écureuils pourront dominer le monde vers l’an 92.500.
Malheureusement, on prédit une grave épidémie chez l’espèce en 92.502. Faudra en profiter vite les petits!

Visuel : (c)Nutella

Categories: Article

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*