Cuisine TV : 2001 – 2015

0615_logo_CuisineTVEn ce 27 juin 2015, Cuisine+ a cessé d’émettre. Une triste nouvelle pour les (futurs ex?) abonnés de cette chaîne qui était disponible sur CanalSat. Une belle preuve du talent de gestionnaire de certains responsables du groupe Canal, qui clôturent également la culte Jimmy, Sport+, et Maison+.

Cuisine TV est née en 2001 par la volonté de Dominique Farrugia (beaucoup pensent d’ailleurs encore à ce jour qu’il en est toujours le président), et devient ainsi une sorte de petite sœur à Comédie!. La chaîne est alors la première dédiée à la cuisine dans le paysage audiovisuel francophone, où cette passion n’était pas aussi présente qu’aujourd’hui sur les chaînes.

Cuisine nouvelle

A l’époque, elle apporte un vent de nouveauté dans la façon de présenter la cuisine. Carinne Teyssandier émerge du lot et devient une figure de proue de la chaîne. On découvre aussi les émissions anglaises de Jamie Oliver qui dépoussièrent bien des concepts, et vont lancer la mode des programmes de cuisine. Souvenez-vous : « Oui chef! », à la base, c’est lui. De plus, la chaîne dispose de très beaux plateaux à Pantin pour réaliser des émissions « maisons ».

En 2002, CuisineTV connaitra une rivale avec GourmetTV « la chaîne de la gastronomie et de l’art de vivre ». Dans le pays du bon goût, deux chaînes sur la thématique ne semble pas de trop. Malgré des lignes éditoriales différentes, une guerre entre les deux canaux va exister, et l’on parlera souvent de l’ombre du groupe Canal+ en arrière fond. Quoi qu’il en soit réellement, en 2005 CuisineTV redevient la seule chaîne traitant de cuisine avec la disparition de GourmetTV.

Des hauts et des bas

Les temps seront cependant compliqués pour la chaîne qui appartient alors également en partie au groupe Pathé. CuisineTV est par exemple sélectionnée pour aller sur la TNT en canal partagé avec Comédie!, mais quelques obscurs décisionnaires repousseront cette opportunité exceptionnelle. A cette époque la chaîne a aussi quitté ces locaux de Pantin pour des lieux de tournage moins onéreux mais bien moins glorieux, et visuellement cheap.

En 2011, le groupe Canal+ prend la totale direction de la chaîne qui devient Cuisine+. A priori, personne ne se rend compte que c’est aussi une marque déposée d’un fabriquant de cuisines, que le nom devient introuvable sur les moteurs de recherche, que le logo et l’habillage deviennent d’une laideur rare.. Un lot de décisions d’un profond amateurisme qui dilue l’identité acquise par la chaîne depuis 10 ans. Jusqu’à la voir disparaître en 2015.

La principale raison invoquée à l’arrêt de la chaîne par le groupe Canal+ est la faible audience. Avec environ 2,5 millions de téléspectateurs par mois, il faut reconnaître que la chaîne était dans la fourchette basse. C’est cependant le lot de nombreuses chaînes thématiques, et la catégorie « cuisine » est loin d’être la moins courue par les annonceurs. Et faire vivre des chaînes très ciblées, c’est normalement le cœur de métier de CanalSat.

100% cuisine, 100% MTH

Maintenant, il faut aussi regarder les compétences internes à ce qui fut Multithématique (l’ancien nom de l’éditeur des chaînes thématique de CanalSatellite) : Jimmy, TMC, AlloCiné TV, Comédie!… autant de chaînes dont la qualité a fini par se dégrader avec la présence de MTH. Mais bon, heureusement il y a Ciné+ et Planète+ ! Il y a quelqu’un en réunion de direction pour indiquer que les audiences des Planète sont faibles depuis toujours?

La baisse d’audience peut aussi s’expliquer par la chute continue de CanalSat qui a perdu 20% de ses abonnés en 3 ans. Malgré la disparition de l’ancien concurrent TPS, le groupe ne sait plus répondre aux demandes de ses clients, qui quittent en masse cet ancien fleuron.

Ultime pied de nez aux abonnés, le site de la chaîne a été déconnecté avant même la fin de celle-ci. Autant dire que ceux qui vont découvrir l’arrêt en mettant le canal et qui voudront récupérer quelques recettes vont faire chou blanc. On aura rarement vu un tel mépris des clients.

Une fin sans panache

Au travers de près de 500 messages, les téléspectateurs-payeurs indiquent aujourd’hui leur dégout de la situation. Ils ne seront pas entendu, et on ne peut qu’attendre une nouvelle vague méritée de perte d’abonnés pour ce navire à la dérive. Le problème, c’est que cela affectera d’autres chaînes touchant des redevances de CanalSat. On ne peut qu’espérer qu’une nouvelle chaîne culinaire verra le jour grâce au Groupe AB, car le public existe bien. Et comme toujours, on remercie les équipes qui ont mené à bien cette aventure télévisuelle.

Categories: Article

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*