Recettes pompettes : l’esprit Champomy

0416_RecettesPompettes_avisStudio Bagel vient de mettre en ligne le premier numéro des Recettes Pompettes by Poulpe. Le programme méritait-il la polémique qui l’a précédé? On peut enfin se faire son opinion.

Stéphane Bern s’est donc prêté au jeu de « faire à manger, boire de l’alcool » comme le dit le générique. Et c’est sans doute la partie dont les propos sont les plus « violents » pour ce programme durant à peine 15mn, qui n’est cependant pas exempt de reproches. Mais pas forcément ceux auxquels on s’attend.

« Tout dans le décor »

C’est ce qu’annonce M. Poulpe et ce n’est pas faux. Il y a une équipe technique et de production, sans excès de personne ou de matériel. Du coup la réalisation en pâtit un peu, entre autre avec une caméra faisant un aller/retour permanent de gauche à droite, qui donne mal au cœur à force. Comme après quelques verres de trop, mais sans boire (c’est ça le progrès).

Sacrée descente !

Cuisiner et boire des shooters, c’est l’idée de base. Dans la réalité, si ils arrivent à boire autant dans une émission sans suer, sans se tromper dans le texte, sans tomber, ils ont un sacré entrainement ! Les fameuses séquences « shooters » sont en fait plus des running gags qu’autre chose. C’est tellement présent, et si peu crédible, que cela passe rapidement au second plan.

Saupoudré d’humour

L’émission est beaucoup plus sympathique qu’elle n’est vraiment drôle. Il y a quelques bons mots, mais pas au point d’être plié en deux. De nouveau, avec ou sans alcool, le résultat serait exactement le même. Le scénario de l’alcool leur permet juste de jouer l’ébriété, et donc de faire un humour différent et potache (très Poulpy). En fait l’essentiel ne repose pas sur les verres, mais sur la bonne alchimie entre l’invité et de l’animateur. Il en sortira surement de très bonnes émissions, et d’autres plus poussives.

Y a-t-il une recette en cuisine?

On sent que Poulpe maîtrise le domaine culinaire, mais la recette est très difficile à suivre. Entre les parties cuisine qui alternent avec les séquences « humour », on n’arrive pas vraiment à suivre. C’est ce qui faisait la force d’un « Mange mon geek », et cela disparait ici. Une grosse déception donc pour nos assiettes !

Pourvu qu’on ait l’ivresse !

C’est une première émission, et cela se sent. Il y a encore des améliorations à apporter dans le rythme et l’humour pour adapter le programme au public français. On sent aussi que le tournage doit être long pour un résultat au final court et rythmé. Mais c’est finalement sympathique à regarder.
Oh, on allait oublier le drame du moment : le programme doit favoriser l’alcoolisme ! C’est finalement tellement dilué et exagéré que cela passe au second plan et ne donne en rien envie de faire de même (l’idée de faire des jeux débiles en buvant, personne ne les a attendu). Certains se sont encore agités pour rien. A tout vouloir interdire, on obtient l’effet inverse. Ils doivent se poser la question de leur propre responsabilité à un moment, elle est bien plus grande que celle d’un tel programme.

Vivement le prochain épisode, plus élaboré, plus drôle, mieux cuisiné. Shooter ! (mais avec modération)

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Categories: Article

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*