Le Beaujolais est arrivé, nouveau ou caniveau?

1116_beaujolaisnouveauxLe Beaujolais nouveau est arrivé ! Cette phrase culte sent bon les soirées entre amis… autour d’une piquette. C’est tout le drame de ce vin, il a pris au fil des années  une mauvaise réputation, au point de ternir l’image des producteurs de toute la zone du Beaujolais, qui lui tournent un peu le dos.

Rappel : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Aussitôt récolté, aussitôt embouteillé, c’est presque la vie du grain de raisin de ce vin qui a connu une période de culture trop intensive des vignes, et un marketing définissant à l’avance son goût. Résultat : la production a progressé, mais la qualité a baissé aboutissant à une situation étrange. Le Beaujolais nouveau est en effet un événement connu et attendu, mais qui pourtant est raillé par les consommateurs, et boudé par des vignerons qui souhaitent produire un vin meilleur.

Alors ce beaujolais nouveau se fait un peu discret. Si l’événement existe toujours, il est moins médiatique qu’avant et s’affiche moins dans les bars de quartier. Pendant ce temps la production a baissé en volume, en se recentrant sur une meilleure qualité. Le beaujolais devient aussi les beaujolais nouveaux (au pluriel donc), pour montrer une diversité de goûts.

Disons le simplement : cet événement viticole  a le cul entre deux chaises ! Concilier qualité (relative) et fête populaire est délicat. Car oui, le beaujolais nouveau doit être une fête avant tout, franchouillarde si il le faut, ce n’est pas grave ! C’est l’occasion de se retrouver autour d’un verre, au même moment dans toute la France. Le mode de fabrication n’en fait pas un grand vin, qu’à cela ne tienne, on le lui pardonne. S’il est correct ça sera déjà bien. De toutes façons en bons français, on va tous râler après lui. D’ailleurs qu’en est-il de cette cuvée 2016? Voici un petit tour de table (authentique) après dégustation :

-« Il cogne bien ! »
-« C’est une édition lambda »
-« Il n’est pas indispensable, ce n’est pas le meilleur cru »
-« Parfait pour une soirée avec lendemain difficile »
-« Il est dégueulasse »
-« C’est de la sangria »

Il y a encore des progrès à faire, clairement ! Mais déjà, personne n’a parlé de goût de banane. Cette cuvée 2016 est en fait assez neutre, sans grande qualité, et se distingue par son côté un peu traître. Pour un apéritif, ça fera l’affaire, pour un repas… mieux vaudra ouvrir une meilleure bouteille. La météo n’a pas aidé ce vin, avec une période printemps / été au climat capricieux. La fin de saison a été plus favorable. Ce n’est pas le pire des beaujolais. Espérons surtout que le meilleur reste à venir.

Site officiel : http://www.beaujolaisnouveau.fr/

Categories: Article
Tags: alcool

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*