Découverte express : bao’s Paris

A titre personnel, je suis un adepte des banh bao, ces petites brioches chinoises fourrées entre-autres au porc (et avec un oeuf en plus c’est génial), cuites à la vapeur. J’en ai mangé des dizaines sur Nice, ma ville d’origine. Et en arrivant sur Paris en 2001… impossible à trouver. La spécialité répandue chez tous les traiteurs asiatiques du sud était absente de la capitale. Tristesse…

Très occasionnellement il m’est arrivé d’en trouver, par exemple de façon improbable au niveau du RER de La Défense. Mais il aura fallu attendre 2017 pour que des boutiques commencent réellement à s’intéresser à ce met, sous l’impulsion de chefs, de la street food, et d’une reconnaissance internationale des pains bao. On commence ainsi à les trouver sous des formes variées.

Récemment j’étais dans le quartier des halles, avec une envie soudaine d’un banh bao. Je fais le tour des traiteurs que je croise mais rien quand, tel un miracle, apparait devant moi la boutique “Bao’s”, dans laquelle je m’engouffre sans hésiter. La décoration est moderne, claire, et l’accueil convivial et charmant. J’apprends ainsi que la boutique est ouverte depuis à peine deux semaines, et que l’idée de son ouverture est née d’un voyage à l’étranger où les baos sont déjà bien plus répandus.

Les pains sont faits sur place. Le format change des brioches traditionnelles, le pain étant coupé et fourré, un peu comme un falafel. Mais la comparaison s’arrête là. Plusieurs recettes sont disponibles  : tigre (Carpaccio de boeuf, sauce larmes du tigre, carottes, sésame, coriandre, cacahuètes), Veggie (Avocat, pousses de betterave, graines de courge, crème balsamique), Buddha (Carpaccio de boeuf, burrata, tomates, pesto de pistache, sucrine), dragon (Poulet curry rouge, lait de coco, ananas, concombre, ciboulette) et berger (Chèvre frais, oignons, concombre, sucrine, ciboulette, sirop d’agave, huile de sésame). On notera l’absence de porc ou d’oeuf qui pour moi sont à la base de mes baos d’antan, et je me rabats dès lors sur le berger pour combler mon amour du fromage de chèvre.

Ces petits pains sont souples, et la recette est très fraiche, parfaite pour un soir d’été. Une portion est vendue sous forme de deux pains garnies. Ils sont de petites tailles mais tiennent bien en main, et étant en duo ils sont suffisants pour rassasier une faim petite ou moyenne. C’est un bao revisité mais qui fait plaisir à déguster. De plus on peut se poser en terrasse et le déguster sous forme de “planches apéritives”.

Il faudra peut être des baos chauds pour l’hiver. Mais en attendant on peut souhaiter bonne continuation à cet établissement qui se lance avant d’autres dans la mode baos, en le faisant avec bon goût et une grande sympathie.

Informations pratiques :
-Bao’s : 22 rue Pierre Lescot, 75001 Paris
-Site Internet : https://www.bao-s.com/
-Facebook : https://www.facebook.com/baos.paris/
-Instagram : https://www.instagram.com/baos.paris/

 

Categories: Article

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*