Poulet rôti : les conseils pour qu’il ne batte pas de l’aile

Le poulet rôti est sans conteste une des viande préférées des français. Saine, peu calorique, simple à préparer, elle est le symbole des dimanches conviviaux. Mais encore faut-il ne pas commettre certaines erreurs. Nous sommes allé à la rencontre de quelques adeptes de cette volaille pour en savoir plus.

Tout commence par un bon poulet

Je ne vais pas vous surprendre ici, mais si vous voulez faire un bon repas, prenez un bon poulet ! Le Label Rouge reste une indication utile pour diriger le grand public vers une viande de bonne qualité. Oubliez les rayons des supermarchés, et poussez également la porte de votre charcutier/volailler qui saura vous donner de bons conseils pour avoir un poulet bien élevé, en plein air (très important) et gouteux. Le poulet de Loué est bien sûr réputé, mais un élevage de proximité vous garantira également une viande fraiche, avec l’aspect locavore de plus en plus au coeur de notre consommation.

Prendre le temps de cuisiner

Cuisiner un poulet, ce n’est pas sorcier. Pourtant pour le sublimer il ne faut pas grand chose, juste un peu de technique, et le bon matériel. La cuisson peut se faire au four à 180° en 60mn, mais bien sûr pour réussir vôtre poulet rôti, une rôtissoire est tout adaptée, c’est la solution pro et de qualité par excellence. Eviter tout contact direct avec le feu, une cuisson lente permettant à la viande de rester tendre. Et pour lui donner du goût et la rendre bien juteuse, voici les conseils d’un adepte de cette viande. Pour Frédéric R., préparer la sauce qui va servir à badigeonner la viande est essentiel ! Pour cela il faut mélanger dans un bol l’huile d’olive, les herbes de Provence, le sel, le poivre, et même pourquoi pas du cumin ou un peu de curry. Et durant la cuisson, il ne vaudra pas manquer de venir arroser régulièrement le poulet de ce jus. Goût et croquant seront alors de la partie lors de la dégustation ! Et pour encore plus de saveurs, vous pouvez ajouter de l’ail sous la peau grâce à de judicieuses incisions.

Avec quoi servir le poulet ?

Reste la question de l’accompagnement, et on pense immédiatement aux classiques mais sûres frites. Mais celles-ci peuvent être variées et « maison ». Nous avons demandé à Béatrice Lagrandré, auteur de nombreux livres culinaires, de nous donner ses conseils. La pomme de terre est ainsi un incontournable, mais les disposer simplement autour du poulet risque d’amener celles-ci à absorber du gras. Pour faire vos propres frites légères, une solution est de tailler vos pommes de terre, les enrober d’huile d’olive, thym, sel, poivre, sauge, les étaler sur une plaque et cuire à 180°C. Plaisir garanti ! Et pour varier les goûts, vous pouvez faire la même chose avec du potimarron (sans l’éplucher), du panais, du céleri rave, des carottes.

En conclusion, le poulet peut se préparer très facilement. Mais en lui apportant un petit peu d’attention, il n’en sera que meilleur pour votre plus grand plaisir, et celui des amis et invités. C’est un classique que vous pouvez redécouvrir très simplement !

Categories: Actu, Matériel
Tags: Matériel

Comments

  1. Anonyme
    Anonyme 9 juillet, 2019, 16:44

    J’ai suivi vos conseils et c’était un régal ! Merci :)

    Reply this comment

Write a Comment

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*