Bud Spencer : la faim des haricots

0716_BudSpencer_beansLe 27 juin dernier nous apprenions la disparition de l’acteur Bud Spencer. Une bien triste nouvelle pour de nombreux fans de ses films, dont je fais partie. Et dans ses longs-métrages, il y avait deux éléments essentiels : les baffes, et la bouffe.

Les westerns spaghettis du duo Bud Spencer / Terence Hill reposent en effet partiellement sur les torgnoles qui tombaient comme des mouches après un jet de Baygon jaune. Un autre running gag était les fameuses plâtrées de fayots, haricots, flageolets que les compères pouvaient avaler. Tout fan a un jour eu envie de les imiter et de déguster ce plat basique mais semblant si délicieux, si possible en plein désert et à l’ombre d’une baraque en bois, avec mamita aux fourneaux.

0716_Heinz_beans_haricotsAlors pour qui souhaite se faire une soirée hommage, et regarder Dieu Pardonne… moi pas, ou Trinita en dégustant un bon plat de féculent, sachez que le site officiel de Terence Hill donne la recette des fayots, telle qu’il l’imagine pour les films auxquels il a participé. Pour ma part, je vous recommande les haricots Heinz « baked beans in tomate sauce », de loin la préparation la plus aboutie que j’ai testé. La tête de Spencer pourrait quasiment être sur l’emballage !

Pour finir, rappelons que Bud Spencer avait pour vrai nom Carlo Pedersoli, son pseudonyme provenant d’un mix du nom de l’acteur Spencer Tracy et… de la bière Budweiser. A n’en pas douter, des choix de bon vivant !

Categories: Actu, Article
Tags: film

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*