Que faire de nos cocottes (en plastique) oubliées?

Un des sujets d’actualité que l’on ne peut totalement ignorer, c’est celui des ordures ménagères qui s’entassent de plus en plus. Certes, tout cela n’est pas très appétissant, mais ça fait partie de la vie d’une cuisine. Je dois avouer être parfois surpris de la fréquence à laquelle il faut descendre une poubelle bien pleine. Malgré quelques efforts, nos produits de grande consommation sont encore sur-emballés, sans que cela ne semble déranger grand monde (fabricants ou consommateurs).

Et c’est la réflexion que je me suis fait de nouveau avec la Cocotte Charal (il en va de même avec un produit similaire de William Saurin). C’est beau, mais tout ce plastique est-il utile? Et surtout, est-on obligé de jeter cette objet immédiatement après utilisation. Car après tout, le recyclage ménager n’est pas nouveau. N’arrive t-il jamais d’aller chez des amis et de dire « ah, toi aussi tu réutilises ces pots Picard? Pratiques, hein ! ». Certes la durée de vie de ces réceptacles n’est pas illimitée, mais ils peuvent (et doivent?) avoir une seconde vie.

Alors ces emballages, que peut-on en faire? Ils ne passent pas au four, mais tiennent au micro-ondes. Un usage simple peut donc être de s’en servir de bol à soupe ou à riz (pour un diner canapé, c’est parfait). Mais la forme généreuse doit ouvrir d’autres horizons. Cela va du bac à stylo à un bac à fleurs maison. Oui, c’est un peu kitsch, mais bien personnalisé tout devient intéressant. Alors et vous, une idée pour ne pas envoyer immédiatement ces cocottes (ou autres objets) à la funeste poubelle ?

Categories: Autre
Tags: humeur

Commentaires

  1. Alain C
    Alain C Auteur 5 janvier, 2012, 00:29

    Il y a des habitudes qui ont du bon ;-)

    Répondre
  2. Teach Yourself French
    Teach Yourself French 4 janvier, 2012, 10:23

    Ma mère a aussi cette habitude de garder Ware qui sont jetables. Si elle voit qu’elle a toujours l’air bon pour l’usage, elle va le garder et l’utiliser pour autre chose. C’est vraiment chouette.

    Répondre

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*