L’Atelier St Georges : le burger façon resto

0614_AtelierStGeorges1On a redécouvert le burger depuis maintenant plusieurs mois. D’une bouffe rapide à la mauvais réputation, le produit a su être domestiqué par de nouveaux créateurs : plus chic, meilleur, le plat est devenu un incontournable des cartes, au point que l’on puisse désormais voir des établissements lui être dédié, sans un gros « M » sur la devanture.

L’Atelier St Georges est un de ces nouveaux restaurants. Point important, on peut bien parler de « restaurant », le lieu étant prévu pour prendre son temps, loin de l’esprit fast-food. Prenez place, installez-vous confortablement, les gérants ont fait le maximum pour créer un lieu cosy (sans tomber dans le côté tendance-branchouille), et les odeurs de friture restent bien au loin. L’esprit est plutôt celui d’un restaurant moderne, avec une french touch juste comme il faut.

Ce petit côté français, on le retrouve aussi sur la carte et surtout dans l’assiette. Sur la carte, les burgers portent les noms de « Monsieur Gaston », « Monsieur Fred », « Monsieur Paul ». Nous vous laisserons deviner le discret hommage qu’il y a derrière, mais le rapport prénom/recette n’est pas anodin. En boisson, vous avez accès à un choix de bières originales, de classiques sodas, ou pourquoi pas de vins en bouteille ou au verre. Le choix se portera aujourd’hui sur un « Monsieur Gaston » : bœuf haché au couteau, camembert, pommes granny sautées, roquette, pignons de pin, le tout accompagné d’une bière Brooklyn pour retrouver un peu l’esprit des bars à burger anglais qui a guidé les créateurs du lieu.

0614_AtelierStGeorges3

L’assiette arrive, largement garnie de frites. Le buns supérieur est soulevé et permet de voir les principaux ingrédients, dont la roquette bien  fraîche. Le pain est comme « signé » par le logo de la boutique, un burger au monocle chic (qui sur le pain me fait penser à Albator, mais passons). Il est temps de mettre le buns en position et d’attaquer le plat.

0614_AtelierStGeorges7De nouveau, il est bon d’être insistant sur cette notion de « plat ». Car au premier abord, le burger semble petit. Mais au moment de le goûter, vous voyez qu’il ne s’attaque pas avec les mains, mais bien avec fourchette et couteau. Et au lieu de le dévorer, vous allez alors le déguster, lentement, en le coupant tout délicatement morceau après morceau, comme une bonne pièce de viande. Point très positif, le buns est excellent, l’équipe a su faire appel à un professionnel pour se fournir. Il est également à bonne température. On a trop souvent droit à des pains industriels froids avec de la viande chaude pour ne pas l’apprécier.
La recette du burger est très subtile. Il n’y a pas un ingrédient qui prend trop le dessus en goût, ce qui pourrait être le cas du camembert. Le tout se mêle en bonne harmonie. Tout se coupe également comme du beurre. Il en ressort une sensation fondante, très agréable, que l’on prend le temps d’apprécier. On est dans un vrai esprit de « burger gourmet ». D’ailleurs, il est à conseiller aux amateurs de s’offrir plutôt un verre de vin, qui ira parfaitement avec le repas et correspondra bien à l’idée d’un hamburger revisité à la française. On en vient à regretter l’assiette qui est dans une matière manquant de noblesse par rapport à l’expérience offerte.
On en oublierait presque les frites. Si elles sont croustillantes comme il le faut, on pourra être tenté par les frites de patates douces également disponibles. C’est un autre plaisir car elles perdent le côté croustillant, mais sont fondantes à souhait. Elles iront également moins bien avec la mayonnaise maison au bon goût d’œuf. Entre les deux, le choix est très difficile, mais l’originalité de la patate douce mérite au moins le test.

0614_AtelierStGeorges5

La carte des desserts manquant de chocolat, c’est le cheescake qui vient conclure le repas. Autant le burger peut sembler petit quand il arrive, autant le dessert semble immense ! La part est belle, généreuse, et de nouveau extrêmement fondante. La cuillère s’enfonce avec onctuosité, et on profite de nouveau lentement de notre dégustation.

L’Atelier St Georges s’avère donc une très bonne expérience, qui montre parfaitement comment le burger américain peut être dompté « à la française », aussi bien en goût qu’en esprit. N’y allez pas simplement pour manger un burger, mais bien pour vous faire plaisir en prenant le temps de le déguster entre amis, en discutant de tout et de rien, avec un petit verre de vin à portée de main. C’est du burger chic mais pas hautain. Juste gourmet.

Informations pratiques :
-Atelier St Georges – 16 Rue Henry Monnier – 75009 Paris
Site officiel
Page Facebook

Categories: Article, restaurant

Écrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.
Les champs obligatoires sont marqués d'un astérix*