La cuisine japonaise a le vent en poupe. Tant mieux !  Elle est saine, bonne dès que l’on utilise des produits frais, et peut se déguster facilement. Seul problème, elle est souvent chère et du coup difficilement accessible (du moins en France). Qu’à cela ne tienne, Antoine Bungert et Gaspard Luciano ont décidé de faire bouger les choses.

Mise à jour : Kantine By Kumo – on en parle ici

Ces deux entrepreneurs ont lancé Kumo. Pourquoi ce nom ? Kumo signifie nuage en japonais, et c’était le surnom de Gaspard lorsqu’il vivait dans l’archipel, cela à cause de ses cheveux pour le moins flottants.

Pas de problème, des solutions

Kumo, c’est au moins deux tours de force. Le premier a été de développer des recettes variées, goûtues, et peu chères. En effet, pour Antoine et Gaspard qui visaient le marché des étudiants, il fallait un produit peu onéreux à la portée de toutes les bourses. Le prix moyen d’un Kumo devait être autour de 5€. La préparation se fait à partir de produits frais, et aussi locaux que possible.

L’autre problématique était la distribution. Pour y remédier, il sera fait le choix d’un distributeur spécialement adapté à la vente des Kumo. Très régulièrement approvisionné, il est réfrigéré et garde toute les qualités nutritives et gustatives des produits. Les invendus seront distribués à des associations.

Des rolls à se rouler par terre

Nous avons goûté ces Kumo qui sont délicieux ! C’est pratique à emporter, mais surtout très bon. Les recettes sont loin devant la majorité des makis que l’on peut acheter en enseignes spécialisées. Même si ce n’est pas la vocation première du Kumo, en acheter un et le couper en tranches remplacera largement les makis que l’on commande en ligne. Très très bon !

Des distributeurs à la boutique éphémère

Nous avions rencontré Antoine Bungert peu de temps avant la crise sanitaire du coronavirus. Il nous avait parlé du mode de distribution. Mais voila, le produit étant distribué avant tout dans les entreprises, universités, ou centres commerciaux, Kumo voyait son ciel s’assombrir à grande vitesse. C’était sans compter sur l’ingéniosité et l’optimisme des deux amis. A défaut de distributeur, les rolls Kumo ont trouvé un nouveau point de chute avec un lieu de vente éphémère.

C’est en effet en bordure du canal St Martin que Kumo a décidé de nourrir les fans de street food japonaise avec son enseigne : la “Kantine”. Au menu les fameux rolls, mais également des box déjeuner, des plateaux pique-nique à partager et des plats du jour type curry japonais, donburi, ou tonkatsu

Voilà de quoi se mettre à l’heure du fooding japonais pour tout l’été…et plus si affinité ?

Informations pratiques :
-La Kantine – 96 quai de Jemmapes – 75010 Paris
-A suivre sur : compte Facebooksite internet