Le kéfir de lait est source de nombreuses histoires. Il trouve ses origines dans les plaines caucasiennes, où il était associé à de nombreuses vertus, dont une longue espérance de vie. Il faut croire que cela s’applique également au Kremly. En effet, si ce nom résonne au fond de vos neurones, ce n’est pas par hasard.

“Kremly, moi j’aime !”

On va vous rafraîchir votre mémoire, qui fonctionne encore bien. Kremly a longtemps été un yaourt brassé proposé par la marque Chambourcy. Oh oui, vous dites-vous, cela me revient !  A titre personnel, le produit est associé dans mes souvenirs à un yaourt ciblant plutôt les adultes, avec un goût différent et frais. D’ailleurs, il serait dommage de faire l’impasse sur une des publicités d’époque, qui bénéficie de toute la subtilité des années 80.

 

Revenons dans le présent, en 2021 : le Kremly est de retour. Non, ce n’est pas un simple revival comme cela avait été fait avec le gâteau Yes. Mais si la recette est entièrement revue, il ne s’agit pas pour autant de dénaturer la marque et de tourner le dos au passé. Non, le Kremly concerne encore un public plutôt adulte, et il évoque toujours (mais de plus loin) les traditions du Caucase. Le logo évoque ainsi aussi bien un petit monticule de crème que les toits d’une église russe.

Qu’est ce que c’est le kéfir ?

Le kéfir est désormais le point fort du Kremly. Jusqu’ici, le kéfir était plutôt une connaissance d’initiés, que les habitués des magasins bio pouvaient acheter, ou dans certains cas faire maison. Kremly, c’est une façon de démocratiser cela. A partir de grains de kéfir, on fait un lait fermenté aux multiples bienfaits. On obtient un dessert riche en vitamine D et en protéines, ce qui renforce les défenses immunitaires, et facilite également la digestion.

Voila une belle promesse, mais comme toujours l’essentiel reste le goût. Le kéfir d’eau est parfois surprenant et on l’apprécie plus ou moins. Et si ici on est étonné, c’est positivement. Il y a une grande simplicité dans le produit, un aspect liquide, et beaucoup de fraicheur en bouche. On se fait du bien, mais surtout c’est bon ! On retrouve cet esprit frais aux origines du produit, et même si il est très difficile de puiser dans sa mémoire gustative si longtemps après, il me semble possible de dire que c’est meilleur qu’avant.

Kremly forever

Le Kremly kéfir se décline à ce jour en deux versions : un lot de deux pots de 150g (au prix conseillé de 1€99 – Date Limite de Consommation indicative : 15 jours), et une bouteille de 500g (prix conseillé de 1€75 – DLC : 3 semaines). Il y a un coup de coeur pour cette dernière, qui est idéale pour commencer la journée. C’est une sorte de Yop pour adulte. On retrouve ces deux produits au rayon ultrafrais dans les principaux magasins.

Tel le phénix, on souhaite donc une longue (nouvelle) vie au Kremly. Il est tout de même plus simple de le consommer ici que d’aller le chercher à dos de cheval dans les plaines de l’Est.